Féline 207 > Dossiers > Concepts > Peugeot Spider 207 Concept

Peugeot Spider 207 Concept

Peugeot Spider 207 Concept

Le Spider 207, présenté en première mondiale au Salon Paris, est dérivé du concept-car 20Cup, mais dans une architecture plus conventionnelle à quatre roues, dotée une mécanique placée en position centrale et transversale arrière. Cette voiture, animée par un moteur de série puissant, "coupleux" et fiable procurant un intense et réel plaisir de pilotage, est amenée à évoluer dans le cadre d’une formule monotype : la 207 Spider Cup. Cette nouvelle Coupe de Marque se courra en sept actes : cinq en lever de rideau des manches Le Mans Series (LMS) où elle accompagnera la Peugeot 908 HDi-FAP; et deux en France : Pau dans le cadre du WTCC, et Magny-Cours lors de la finale de la Super Série FFSA. Cette formule inédite prend donc une dimension européenne tant par son calendrier que par les pilotes qui composeront le plateau.

C’est une barquette reprenant les attributs des voitures LMP1 et LMP2 et qui répond au règlement de l’ACO, notamment au niveau des arceaux.

Galerie de photos Spider 207
Votre avis sur le forum Spider 207


Le châssis tubulaire

Peugeot 207 Spider Il est en trois parties solidement assemblées pour des questions de réparabilité. Pour la sécurité des pilotes, la structure du Spider 207 (châssis, arceaux avant et arrière, crash box, colonne de direction) répond aux exigences de la réglementation FIA régissant les Voitures de Sport (LMP1 et LMP2).
De plus, de par son concept bi-place, le Spider 207 répond parfaitement aux besoins des écoles de pilotage.
Le pilote est installé à gauche dans un siège moulé typé monoplace.

La carrosserie et l’aérodynamique

Si la partie avant est issue du modèle 207, la partie arrière est un clin d’œil aux voitures Sport Prototype des années 70, avec un capot moteur court dépourvu d’aileron.
Le Spider 207 dispose de deux diffuseurs, l’un situé sous le capot à l’avant des roues avant, l’autre à l’extrême arrière. Ils sont séparés par un vaste fond plat couvrant pratiquement tout le dessous de la voiture. Ces diffuseurs et ces extracteurs procureront des appuis importants.
L’appui arrière est assuré par l’imposant capot arrière, ce qui permet de disposer d’un style bien spécifique et de supprimer l’aileron arrière, très exposé aux chocs.
La carrosserie est en 9 parties, afin de réduire les coûts de réparation.

Les mensurations du Spider 207

4131 mm de longueur, 1854 mm de largeur, 1505 mm de voie avant et 1615 de voie arrière pour empattement de 2600 mm.
Les roues sont des 18" chaussées de pneumatiques Michelin slicks pour piste sèche et pluie pour piste humide.

Suspensions, direction, freins

Peugeot Spider 207 Double triangulation et combiné ressort amortisseur à l’avant et à l’arrière.
Un maximum de composants sont issus de la gamme Peugeot. Ils sont assemblés selon les critères "compétition" (rotule et fixations spécifiques) :

  • Pivots avant et arrière modifiés de la 407.
  • Disques et étriers de frein de la 407.
  • Radiateur et échangeur de la 207.
  • Colonne de direction de la 206.
  • Direction de la 407.

Un effort de standardisation a été fait de manière à avoir un maximum de communauté de pièces sur les quatre demi-trains. Les trains (pivots, disques et étriers) sont identiques, ce qui permet d’interchanger les pièces.

Le moteur

Le moteur 1.6 l THP EP6 DTS, est celui qui équipera la future 207 RC, issu de la coopération avec BMW Group. Il sera dans une configuration intégralement de série. Seules les lignes d’admission et d’échappement sont modifiées pour s’adapter au Spider 207. La puissance est de 128 kW soit 175 ch, à 5 800 tr/mn.

La boîte de vitesses

Il s’agit d’une boîte séquentielle Sadev ST 75-14, 6 rapports à crabots. La commande sera actionnée par palettes au volant. L’embrayage utilise le mécanisme de la 207 GTI. L’ensemble moteur boîte est en position centrale transversale arrière.

L’électronique

Peugeot 207 Spider Le calculateur est le Bosh de série, adapté aux fonctions du Spider 207 et verrouillé pour interdire les interventions extérieures. Une boîte noire permet d’enregistrer en permanence les paramètres de fonctionnement du moteur. Ces données serviront aux contrôles techniques lors des épreuves et ne seront pas accessibles par les concurrents.

Spécifications techniques

Moteur

  • 1.6 l THP 16v / EP6 DTS
  • Emplacement : Central transversal arrière
  • Cylindrée moteur : 1 598 cm3
  • Nombre de cylindres : 4
  • Nombre de soupapes : 16
  • Puissance : 128 kW soit 175 ch à 5 800 tr/min
  • Couple : 240 Nm à 1 600 tr/mn (constant jusqu’à 4 500 tr/mn)
  • Régime maxi : 6 500 tr/mn
  • Injection : Directe d’essence
  • Alésage / Course : 77 mm / 85,8 mm
  • Rapport volumétrique : 10,5
  • Culasse : à deux arbres à cames en tête
  • Turbo : Turbocompresseur Twin Scroll
  • Distribution variable à l’admission mono papillon
  • Allumage : une bobine par cylindre

Transmission

  • Mode : Propulsion
  • Embrayage : mécanisme de 207GTI. Disque en métal fritté.
  • Boîte de vitesses : Sadev ST 75-14 à 6 rapports et à crabots
  • Commande séquentielle actionnée par palettes au volant
  • Différentiel : Autobloquant tri-disques

Châssis

  • Structure et matériaux : Tubulaire
  • Suspension AV / AR : Double triangulation combiné ressort-amortisseur, suspension à tirant

Freins /direction

  • Freins AV / AR : Disque ventilé Ø283, épaisseur 26; Etrier monopiston
  • Direction : Crémaillère assistée 407 de série
  • Jantes : Aluminium monobloc 8" x 18"
  • Pneumatiques : Michelin 21/65-18 : Slicks S8B – Pluie P2C

Dimensions

  • Longueur : 4 131 mm
  • Largeur : 1 854 mm
  • Voie AV : 1 505 mm
  • Voie AR : 1 615 mm
  • Empattement : 2 600 mm
  • Masse à vide : 720 kg
  • Capacité reservoir carburant : 60 litres